AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Piece of life (+Greg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Emmy Z. Dawson

Emmy Z. Dawson

+ Arrivé(e) le : 13/05/2014
+ Messages : 41
+ Pseudo : P&H
+ Avatar : Ashley Madekwe
+ Crédit(s) : Shiya

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptyJeu 5 Juin - 19:31

Fugue.

Ce qui était bien avec l’arrivée de ce dôme, c’est que mes horaires de travail n’appartenaient qu’à moi. Aucune heure de bureau, de patron qui contrôle – de toute manière, c’était moi le patron – ou des chiffres de ventes à réaliser. Rien de tout ça. Donc, il était trois heures de l’après-midi, il faisait chaud sous ce dôme, et j’avais décidé que ma journée était finie. J’avais vu un couple, logé dans un motel de la ville, qui m’avaient contacté pour, si possible, habiter dans une maison vide du dôme. Une journée ordinaire, quoi. Parfois, j’avais l’impression d’être un maître des clefs, tant j’avais la possibilité d’entrer dans toutes les maisons sous ce dôme. Mais comme chaque jour, celle que j’allais visiter ne m’intéressait que par son arrière-cour.
Certes, la présence d’une piscine était sûrement un bon motif pour m’y rendre, mais elle était vide. Les propriétaires vidaient le bassin l’hiver, afin de ne pas avoir d’eau stagnante dans leur jardin. Je m’aventurais encore un peu plus et claquais la langue pour prévenir de mon arrivée. Les propriétaires de cette maison étaient coincés hors de Fort Bliss : ils travaillaient dans une ville voisine. L’un des passe-temps de monsieur était la chasse, et c’est comme ça que je l’ai connu, mon père chassant avec parfois. Du coup, il possédait une petite collection de fusils, et un chenil pour son chien. Et quel chien ! Il devait faire quinze, vingt kilos grand maximum. Et miracle, il réussissait à supporter le mien, un rhodesian ridgeback beaucoup plus gros que lui. J’entrais dans leur espace, vérifiais l’eau et leurs gamelles, attachais le chien de chasse et libérais le mien, qui partit à toute allure. Ouais, il devait en avoir ras-le-bol d’être enfermé, lui aussi. Je sortis simplement du jardin et me retrouvais à la lisière du parc. Je bouclais un aller-retour le long de celui-ci en moins de dix minutes, et le ramenais dans le chenil. Ne me restait qu’à retrouver le mien – et il n’était pas parti du côté du parc …
Pour cela, rien de plus simple. Mon chien, du doux nom de Fang, répondait très bien. Du coup, ne le voyant nulle part une fois revenue dans la rue principale, j’avisais les quelques personnes qui s’y trouvaient, portais mes mains à ma bouche, y plaçais stratégiquement mes index et majeurs, et sifflais. Le son strident s’éternisa, et je sentis le regard de ces passants sur moi. Boarf, c’est pas comme si je n’en avais pas l’habitude. Je pariais même que certains avaient relevé leurs rideaux pour savoir ce qui venait de se passer dehors. Moi, je guettais juste l’arrivée de mon chien … mais étonnamment, ce n’est pas lui qui répondit à l’appel …

Revenir en haut Aller en bas
Gregory A. Monroe

Gregory A. Monroe

+ Arrivé(e) le : 10/05/2014
+ Messages : 33
+ Pseudo : Doc
+ Avatar : Matt Smith
+ Crédit(s) : Tumblr

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptySam 7 Juin - 22:02

Des tirs de kalachnikov et de M16 venant d'absolument partout. Des explosions, des cris, des morts. Deux blindés s'avançaient dans la bataille, vite abandonnés par les hommes de nos garnisons, car des tirs de lance-rocket ennemis fusaient vers eux. Judy était là avec moi derrière un mur en pierre. L'infirmerie avait littéralement explosé sous nos yeux. Nous étions à couvert derrière ce mur de pierre. En face un autre mur de pierre. Une jeune recrue s'y mit à couverts. La jeune femme avait du mal à tenir sa position. C'était quasiment sur qu'elle allait se faire tuer. Judy eut alors l'idée d'aller l'aider :
"Je dois aller l'aider, elle va se faire abattre sinon !
-Hors de questions !
-Elle va se faire descendre !
-C'est justement trop tard ! Je dois sauver le maximum de personnes !
-Mais on peut la sauver ! J'y vais !
-Tu restes ici, c'est un ordre !
-Tu sais très bien ce que j'en fais des ordres !"
Elle m'embrassa alors une dernière fois et se mit à courir vers la recrue. Elle se fit alors abattre sous mes yeux. Je cria un "non" de désespoir. Le djihadiste qui l'avait abattu s'avança encore un peu. Je me redressa et lui tira trois balles dans le torse et la tête. Je courus alors vers la recrue et me mis à l'abris avec elle dans les ruines d'une maison voisine. Mais alors que nous étions presque arrivés dans la maison, je me fis tirer dans la jambe. La balle transperça la peau, passa entre le mollet et le tibia et vint se loger dans le péroné. La douleur fut fulgurante et je me réveilla là, en sueur.
Je venais de refaire ce cauchemars, celui ou je revivais le pire jour de ma vie. La douleur à ma jambe s'était ravivée, sans doutes la cause du cauchemars. Je me leva donc au beau milieu de la nuit, vers quatre heures du matin. Je pris alors ma béquille que je gardais à côté de mon lit au cas où et me dirigea vers la salle de bain. Je fit alors couler un bain chaud. J'alla alors faire un tour de la maison pour vérifier que tout était en ordre. Rien de particulier, à part un chat qui avait décidé de se caller devant la porte-fenêtre du salon. Je remonta donc à l'étage pour voir où en était mon bain. Il était prêt. Je fermai le robinet, me déshabilla et plongea dans le bain très chaud. La chaleur était agréable. Et ma jambe me faisait moins mal, maintenant plongée dans cette eau bouillante. J'y resta des heures afin d'avoir beaucoup moins mal. Au final, je sortis du bain lorsque les premiers rayons du soleil dardèrent à travers le dôme et les vitres de la salle de bain. Ma jambe allait beaucoup mieux et je pouvais presque marcher normalement. Je prépara donc mon petit déjeuné. Comme d'habitude, un café avec un ou deux biscuits et une orange, quoi de mieux pour commencer la journée. Cependant, ma jambe me faisait encore un peu mal et je boitais, ce qui avait le don de m'agacer. Je prépara alors mon cabinet pour neuf heures et demie. Je fit alors des consultations jusqu'à quinze heures, avant de fermer le cabinet. En somme c'était une journée comme les autres, pas grand choses de différent. Je me mis alors sur mon piano et commença à jouer.
Le son du piano m'apaisait et me faisait oublier ma douleur et tous mes tracas. La musique était sans doutes la seule chose qui pouvait m'apaiser et me transporter à ce point. J'étais formellement attaché à toute forme de véritable musique (la musique commerciale ne comptant pas pour de la musique). Puis quelque chose vint troubler ma concentration et mon évasion de la réalité. Ce son était strident, désagréable, et un tantinet prétentieux. Quelqu'un Sifflait dans le quartier tout prêt de chez moi. Je sortis alors pour voir ce que c'était. Je vis alors une ravissante jeune femme, au teint légèrement hâlé, et à la tenue échancrée, cherchant manifestement quelque chose. Qu'est-ce que c'était? Sans doutes un de ces petits chiens que je n'aimerais pas en l'échange de tout l'or du monde. Cependant mon trait séducteur prit le pas sur la méprise que je pouvais avoir pour ces "chiens" et vint dire à la jeune femme :
"Salut je m'appelle Greg, j'habite la villa juste là, vous avez besoin d'aide ?"

Revenir en haut Aller en bas
Emmy Z. Dawson

Emmy Z. Dawson

+ Arrivé(e) le : 13/05/2014
+ Messages : 41
+ Pseudo : P&H
+ Avatar : Ashley Madekwe
+ Crédit(s) : Shiya

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptyDim 8 Juin - 16:53

Discipline.

J’hésitais à siffler une nouvelle fois. Mon chien m’avait entendu, j’en étais sûre. Simplement, il mettait du temps à revenir. Ou il avait pisté un animal, et rechignais à abandonner aussi vite. Qui dit animal dit nourriture, et il était à la diète depuis deux mois. Je me retournais pour couvrir l’autre côté de la rue du regard, quand je me fis surprendre par un homme à à peine quelques mètres de moi. Euuuuuh, ok. Mais qu’est-ce qu’il faisait là ?
Je me surpris à tenter de trouver une manière douce pour le renvoyer, si jamais je l’avais réveillé de sa sieste de petit vieux. Il s’approcha d’encore un ou deux pas, et remarqua que je m’étais tournée dans sa direction. Un dénommé Greg qui demande gentiment si j'avais besoin d'aide.
Alors, alors. Greg. Avec un sourire, je m’approchais, afin de mieux voir son visage. Il n’avait pas l’air beaucoup plus vieux que moi –physiquement-, et comme il habitait dans une villa, il était là avant le dôme. Je n’avais relogé personne ici. Greg, comme … Gregoire. Gregory. Ah ! Trouvé !
- Ah, oui. Vous êtes le frère d’Amy, c’est bien ça ? Amy était une fille de mon âge, par conséquent, on avait passé nos jeunes années sur les mêmes bancs d’école. J’avais aussi connu Gregory, un peu, car il n’était pas beaucoup plus vieux que nous. Je, euh … Non, merci, mon chien s’est échappé, en fait, mais il ne devrait pas tarder à revenir. Je me retournais encore, un peu, mais la rue était toujours déserte … enfin, déserte de mon chien. Je reportais mon attention vers Greg, puisque j’avais légèrement oublié de me présenter. Peut-être qu’il m’avait reconnue … mais peut-être que non. Je trouvais ça bizarre de le vouvoyer, alors que je connaissais sa sœur depuis toujours ou presque. Je suis Emmy … Dawson, en charge de l’agence immobilière. Excusez-moi si je vous ai dérangé … J’avais hésité à donner mes deux prénoms, mais comme personne ne se donne la peine de m’appeler par mon prénom complet, j’avais abregé.

Déformation professionnelle, je regardais la maison qu’il occupait. La villa, qu’il avait dit, pas tout à fait en face de celle qu’occupe mon chien. Je l’avais déjà regardée, mais je m’y attardais un peu plus. Une jolie villa, à la fois imposante et fonctionnelle, qui était riche de par sa taille plutôt que vraiment tape-à-l’œil par une façade richement garnie. Cela dit, si un jour il souhaitait vendre, il en obtiendrait un bon prix. Bon, quand le dôme sera partit, évidemment … Et tout dépendait de l’agencement à l’intérieur.
Je reportais mon regard sur mon interlocuteur, qui avait plutôt bien vieillit. Dans mes souvenirs, il était … eh bien, un adolescent comme un autre. Aujourd’hui, il avait un certain charme. Il dégageait quelque chose, c’était indéniable. Du coin de l’œil, je vis enfin Fang revenir, décrivant un cercle pour éviter Greg. Je le sentis plus que ne le vit s’arrêter près de moi, un peu en devant pour se placer entre moi et l’inconnu, sa masse concentrée sur lui. Greg avait coulé son regard sur lui. Donc, le voilà. Je vous l’avais dit ! Je ne pouvais m’empêcher de sourire. J’ai toujours raison, ahah.

Revenir en haut Aller en bas
Gregory A. Monroe

Gregory A. Monroe

+ Arrivé(e) le : 10/05/2014
+ Messages : 33
+ Pseudo : Doc
+ Avatar : Matt Smith
+ Crédit(s) : Tumblr

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptyLun 9 Juin - 21:57

La jeune femme fut surprise de me voir lorsqu'elle se retourna. Pas étonnant, imaginez quelqu'un qui vient vous voir alors que vous cherchez un chien. Ça a l'air absurde, mais je n'avais pas pu m'en empêcher, j'avais vu une belle jeune femme qui avait "besoin d'aide", comment résister ? Je m'étais donc présenté à elle de la manière la plus simple possible. Elle eu tout de suite l'air pensif, sans doutes avait-elle entendu ce nom quelque part. Et soudain, tel un éclair de génie elle me dit :  
"Ah, oui. Vous êtes le frère d’Amy, c’est bien ça ?"
Elle connaissait donc ma sœur. Je devais donc Sans doutes la connaître. Elle devait être un peu plus jeune que moi, je dirais l'âge de ma sœur, ce qui expliquait le plus facilement qu'elles se connaissent. Elle avait un très joli teint hâlé qui allait de pair avec des cheveux plutôt sombres. Cependant, ils avaient plutôt l'air d'être fins. Elle avait des bras assez fins, très féminins, des jambes fines elles aussi. Elle avait de généreuses courbes qu'elle savait à merveille mettre en valeurs. Elle avait des yeux en amande, surplombés de fins sourcils. Elle avait aussi un grand front, un nez fin et de fines lèvres. Il est vrai que maintenant que je la regardais mieux elle me disait quelque chose, je l'avais déjà vue auparavant, mais où, je n'en avais pas le souvenir. Sans doutes, une après-midi où j'étais resté à la maison et où Amy l'avait ramenée, ou quelque chose dans le genre. Elle me tira alors de mes pensées en me disant :
"Je, euh … Non, merci, mon chien s’est échappé, en fait, mais il ne devrait pas tarder à revenir."
Bingo ! C'était bien son chien qu'elle cherchait. En même temps qui irait siffler au beau milieu d'une rue au beau milieu de la journée ? Moi, gosse, peut être ... Que dis-je, sans doutes je l'aurait fait. Mais adulte, à moins d'être un aliéné ... Enfin bref, elle cherchait donc son chien, j'avais raison. Après difficile d'imaginer quel type de chien, je ne connaissais pas assez d'éléments sur sa vie pour le savoir. Mais je voyais bien venir en peinture un petit chien type chiwawa ou quelque chose qui s'en approche. Je remarquai alors que la jeune femme s'amenait facilement à la rêverie. Elle avait donc un esprit pensif, aiguisé, et ça me plaisait. Elle finit par sortir de sa rêverie et me dit :
"Je suis Emmy … Dawson, en charge de l’agence immobilière. Excusez-moi si je vous ai dérangé …
-Oh mais absolument pas ! Quoi que ... si un petit peu. Enfin je jouais un petit air de piano, rien de réellement important, dis-je assez rapidement, ce qui m'étonna."
"Emmy ... Dawson". Le petit temps entre le Emmy et le Dawson indique un deuxième prénom, pas forcément apprécié par la jeune femme. Emmy, Emmy ... Mais oui, je m'en souvenais maintenant. C'était une très bonne amie à ma sœur, j'ai du la voir que quelques fois à la maison, mais à l'époque où j'étais au lycée. Ça remontait donc à loin mais je m'en souvenais. J'allais reprendre la parole, lorsque je vis qu'elle regardait attentivement. Déformation professionnelle je présumai, vu qu'elle m'avait dit qu'elle était en charge de l'agence immobilière. Elle s'attarda ensuite  sur moi. Je m'attardai alors à mon tour sur elle, sur la forme de son visage, sur ses traits, ses lèvres, jusqu'à arriver à ces yeux. Nos regards se croisèrent alors et nous sourîmes tous les deux. Nous étions deux êtres pensifs et cela se voyait à des kilomètres.
Elle finit par regarder derrière moi, son chien était enfin arrivé. Je regarda à mon tour et fut surprit de voir un grand chien, pas l'air extrêmement commode, mais plutôt sympa à bien y regarder. La brave bête s'assit alors entre nous deux et me regarda alors avec attention. Je le caressa alors un peu tout en réfléchissant au pourquoi un chien aussi gros. Je finis par en venir à la conclusion qu'il y avait un manque affectif et de sécurité derrière ça. Elle devait se sentir seule et pas en sécurité ici, le dôme devait y être pour quelque chose, mais ce n'était sans doutes pas la seule raison. Ma réflexion s'arrêta là. Emmy avait l'air satisfaite que son chien soit revenue comme prévu vers elle. Ça me faisait rire intérieurement. Je ne savais pas pourquoi d'ailleurs. Je finis par sourire et encore une fois, nos regards se croisèrent, et cette fois-ci, je ne pu pas me retenir de baisser les yeux et de sourire de plus belles.

Revenir en haut Aller en bas
Emmy Z. Dawson

Emmy Z. Dawson

+ Arrivé(e) le : 13/05/2014
+ Messages : 41
+ Pseudo : P&H
+ Avatar : Ashley Madekwe
+ Crédit(s) : Shiya

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptyMer 11 Juin - 16:17

Jeu.

On ne sait jamais comment les gens peuvent réagir … Certaines personnes ne sont pas dérangées pour un peu de bruit, les vieux de la vieille ... ont un rapport privilégié avec leur sacro-sainte tranquillité. Pourtant, de nos jours, sans électricité, la plupart des sources de bruit ont disparu … Siffler, ce n’était rien. On avait juste oublié comment le monde était bruyant là-dehors.
J’avais envie de sons, d’ailleurs, de bruits, de notes, de chants éparpillés dans l’air. D’oiseaux sauvages, de radio monté à fond, d’une musique de publicité, juste un son entraînant, et danser. Danser, danser, danser. J’avais l’impression que ça faisait des années que je n’avais pas dansé.
Je posais naturellement un regard intéressé sur Greg quand il parla de piano.
- Oh ? Vous jouez du piano ? Piano, piano, musique, danse. J’étais heureuse rien qu'à l'évocation de cette idée. C’est plutôt rare par ici … ils préfèrent le country au classique.
Oh. Mais c’est que t’es beaucoup plus intéressant que ce dont tu as l’air, tout de suite, monsieur. Quoique … Je remarquais les épaules carrées sous le tissu, les lèvres pleines, le regard profond et l’air désinvolte … Si tu chantes aussi, fais-moi savoir, que je signe le contrat de mariage.

Fang débarqua alors, coupant court à notre échange.. Greg le caressa un peu, sur le haut du crâne … Soit, s’il ne tenait pas tant que ça à sa main … mais je ne le lui aurais jamais conseillé. D’ailleurs, il prit ses aises sur le bitume réchauffé, s’asseyant et, par la même occasion, devenant hors de portée de la main de cet étranger. Il ne fait pas vraiment ami-ami comme ça … je relevais les yeux vers Greg, me demandant un bref instant pourquoi il n’avait fait aucun commentaire à son arrivée … Je croisais une fois de plus ses yeux, vifs, profonds. Je sentais son sourire sur ses lèvres, aussi sûrement que je sentais un sourire sur les miennes.
Et puis maintenant qu’il était là … Je reposais mon attention sur mon chien, qui se tourna vers moi.
Be nice, Fang, let’s go.
Bon, euh … eh bien, je vais vous laisser retourner à votre piano et, encore désolée si je vous ai dérangée. Maintenant, sortir un sourire légèrement désolé, et tourner les talons aussi sec. Je sifflais, encore une fois, rien que pour l’amusement, rien que pour l’énervement, mais juste comme ça, pas aussi fort, un air du Livre de la Jungle. J’eus du mal, me forçant à ne pas sourire comme une débile de première. Je vis le rhodesian me dépasser en quelques larges foulées, heureux de se défouler. Ouaip. Il en faut peu pour être heureux ... L'hymne de ma vie.
Et toi, Greg, tu comptes me laisser partir aussi facilement ?

Revenir en haut Aller en bas
Gregory A. Monroe

Gregory A. Monroe

+ Arrivé(e) le : 10/05/2014
+ Messages : 33
+ Pseudo : Doc
+ Avatar : Matt Smith
+ Crédit(s) : Tumblr

Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) EmptyMer 11 Juin - 21:58

"Vous jouez du piano?"
Le fait de lui avoir parlé de mes dons artistiques lui avait littéralement allumé des étoiles dans les yeux tel un enfant à qui on aurait donné la lune à mettre dans sa poche. Elle adorait manifestement la musique.
"C’est plutôt rare par ici … ils préfèrent le country au classique.
-En fait, ni l'un ni l'autre ne sont réellement dans mon rayon, dis-je souriant."
Il est vrai que dans mon adolescence, je préfèrerais largement jouer du rock. D'ailleurs ni la musique country, ni le classique ne m'intéressaient. J'étais entièrement dans mon monde de rock, qui allait du pop rock à l'alternative en passant par le métal, l'indie rock et le rock'n'roll. Cependant avec le temps et les épreuves je me suis plus tourné vers le Jazz et le Blues, qui m'ont au final réellement fait vibrer. Je continue à faire du rock, mais ça ne me fait pas le même effet que quand je joue du Jazz.
Le chien, nouvellement arrivé avant capté mon attention. Beaucoup plus gros que ce que je croyais. Pourquoi la jeune femme avait-elle besoin de ce genre de chiens? Je n'arrivais pas vraiment à y trouver sens, mais j'en étais arrivé à la conclusion qu'elle se sentait seule et possiblement désemparée face aux événements récents, que ce soit le dôme ou en rapport avec sa vie personnelle. J'observais alors le chien, bien musclé, bien dressé apparemment. C'était une véritable masse, de quoi faire peur à n'importe qui, mais pas à moi. J'avais subis les affres de la guerre, ce n'était pas un chien qui allait me faire peur.
Je reporta mon attention sur Emmy. J'aimais la regarder. Observer chacune de ses courbes, chacune de ses trait, ses expressions et par dessus tout son regard. Je n'arrivais pas en m'en lasser. Surtout de regarder le fond de ses yeux. Elle avait un regard profond qui m'emportait dans les abysses de son âme. On pouvait y voir une grande joie de vivre, un regard positif sur toutes chose, en outre quelqu'un de très optimiste et fort. Mais on pouvait aussi voir de la tristesse. La tour de diamant qu'était son âme reposait sur des fondations de verre. C'était beau et triste à imaginer. Mais ça restait magnifique. Une magnificence que l'on ne retrouvait que chez de rares personnes. Mais chez elle, elle était présente. Nos regards ne pouvaient pas se croiser sans que je ne soit subjugué par cette beauté. D'ailleurs elle aussi avait lu en moi au même moment. Ça me gênait et en même temps me réconfortait. Son sourire franc se mua alors en un sourire plus désolé.
"Bon, euh … eh bien, je vais vous laisser retourner à votre piano et, encore désolée si je vous ai dérangée"
Elle ne m'avait même pas laissé le temps de dire quelque chose qu'elle avait déjà tourné les talons et qu'elle se dirigeait dans la même direction en sifflant un air du livre de la jungle. Comment faisait-elle ? Comment faisait-elle pour arriver à ce point à ne pas me laisser indifférent ? Jamais une femme ne m'avait donné autant de fil à retordre. Je ne savais pas ce qu'il y avait de différent avec elle. Même ce qu'elle sifflait ne me laissait pas indifférent. C'était une magnifique chanson qu'elle sifflait. Bien qu'elle sortait tout droit d'un Disney, cette chanson était magnifique. On peut dire qu'enfant c'était l'une de me chansons préférées. Je ne comptais pas la laisser filler aussi facilement.
"Il en faut peu pour être heureux" peut être s'applicait-ce à ce cas précis. Je ne savais pas réellement ce que je ressentais. Mon pieds commença à battre la mesure. Je ne pouvais m'en empêcher. Une espèce de pulsion m'avait saisie et je ne pouvais m'empêcher de battre la mesure. Cette pulsion s'intensifia jusqu'à comme un cri du cœur me fit chanter :
"Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux ..."
Elle avait déjà parcouru quelques mètres, mais je savais qu'elle rebrousserait chemin.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Piece of life (+Greg) Empty
MessageSujet: Re: Piece of life (+Greg) Piece of life (+Greg) Empty


Revenir en haut Aller en bas

Piece of life (+Greg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

NO WAY BACK :: FORT BLISS :: SUMMIT AVENUE-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser