AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

#144 - Another Day (Dylan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Emmy Z. Dawson

Emmy Z. Dawson

+ Arrivé(e) le : 13/05/2014
+ Messages : 41
+ Pseudo : P&H
+ Avatar : Ashley Madekwe
+ Crédit(s) : Shiya

#144 - Another Day (Dylan) Empty
MessageSujet: #144 - Another Day (Dylan) #144 - Another Day (Dylan) EmptyMer 28 Mai - 18:56

Routine.

Encore une fois, j’avais souri, encore une fois, j’avais gardé mon calme, quand, encore une fois, j’aurais voulu étouffer de mes propres mains ces petites gens qui déprimaient, qui tournaient en rond, qui s’habituaient à leur détresse. Mais levez vos culs et faites de qui est possible pour arranger la situation, au lieu de vous plaindre !
Parfois, on a des envies de participer au marathon de New York, alors qu’on ne tient pas une course sur plus d’un kilomètre. On a des envies de partir plusieurs mois en trek dans un lieu aussi désert et magnifique que l’Islande, alors qu’on ne peut pas survivre en dessous de 32°F, parfois on a juste envie de respirer. Aujourd’hui encore. Aujourd’hui encore, j’ai parfois du mal avec cette isolation forcée, l’écart de tout. J’avais aussi aidé le maire pour une bricole ou deux, il fallait être patient. Bientôt. Bientôt, les choses changeraient, le vent soufflerait à nouveau sur Fort Bliss. Bientôt, tous comprendraient, tous aideraient. On était coincés, et pourtant, combien étaient-ils à espérer sortir ? Mais que pouvions-nous y faire ?
Il fallait voir la fatigue, ressentir l’énervement ambiant, de plus en plus massif. Le grognement montait sous le dôme. Mais il faisait beau, il restait de quoi manger, on s’empressait de rassurer les mères, d’occuper les pères. Et bizarrement, la plupart des gens s’y accommodaient.
Mais pas Dylan. Moi, j’en voulais plus, je voulais en profiter, de ce dôme. Il fallait profiter de tout ce qui nous arrivait, car on pouvait toujours apprendre, grandir, devenir. Mais elle, ce dôme la tuait. Lentement, progressivement. Il y avait son histoire avec son mec. Enfin, son ex, son ex-fiancé. Je savais qu’il y avait quelque chose d’autre, et à cause de lui. Elle n’avait jamais eu de grands rapports passionnés avec sa mère, donc ce n’était pas sa mort qui l’affectait. Enfin, si, cela l’affectait sûrement, comme le fait de vivre dans cette maison. Elle était bien plus sensible que ce que la plupart des gens pensaient. Elle prenait sur elle, souriait. Ou peut-être que je parle de moi, et que je vois en elle ce que je me cache à moi-même, faut voir …
Mais, il y avait un grain. Ou je me faisais des idées. Il faisait beau, encore, aujourd’hui. J’aurais bien voulu sortir le martini, trinquer pour rien, comme on l’aurait fait s’il nous restait un peu d’alcool. On se contentera d’un verre d’eau, tant pis. J’arrivais enfin chez Dylan, enfin, chez moi aussi, temporairement. La plupart du temps, Dylan arrivait avant moi – mais en même temps, je me demandais combien de temps elle allait pouvoir rester serveuse, je veux dire … les vivres commencent sérieusement à disparaître – et Michael … lui, il faisait sa vie.
- Je suis rentrée ! Je déposais mes affaires, enfin, les siennes, son sac, ses chaussures, dans l’entrée et rejoignis nu-pieds le grand salon – vide. Notre troisième luron n’était probablement pas à la maison – ses chaussures étaient absentes. T’es là ? Question inutile, bonsoir. Elle ne serait pas là, elle ne répondrait pas. Mais bon, la maison était ouverte …

Revenir en haut Aller en bas
Dylan Speirs

Dylan Speirs

+ Arrivé(e) le : 07/05/2014
+ Messages : 64
+ Pseudo : Rendezvouswithdestiny.
+ Double compte : Julian Winters (Michael Fassbender).
+ Avatar : Jennifer Lawrence.
+ Crédit(s) : Shiya + Tumblr.

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D\'ADRESSE:
+ PENSE BETE:
+ DESIRS CACHES:

#144 - Another Day (Dylan) Empty
MessageSujet: Re: #144 - Another Day (Dylan) #144 - Another Day (Dylan) EmptyMer 4 Juin - 17:24



Daylight, Mother stands in the hall
Last night, head against the wall
When night turns to day
And the children come out to play
Another day.

U2 @tumblr

De rage, je jette mes clés dans l'entrée, ainsi que mon tablier de serveuse. Je hais ce boulot. J'en ai marre, je n'en peux plus. Je hais les gens qui fréquentent l'Elmwood Dinner. Certes, il y a de gentilles petites familles qui viennent y déjeuner régulièrement, ce n'est d'ailleurs pas eux le problème. J'ai la sensation d'être à bout. J'ignore ce qui m'a empêché de remettre ma démission aujourd'hui. Probablement la même chose qui me retient à chaque fois. Et, je me déteste pour ne pas avoir encore quitté ce boulot. Je n'en ai pas besoin, je pourrais faire autre chose. Après tout, on a besoin d'à peu près n'importe quoi, dans cette ville. J'ai un diplôme de fin d'études, ça doit encore valoir quelque chose, non ? De toute manière, tôt ou tard, je changerai de boulot. Les ressources ne sont pas éternelles, et la nourriture sera trop précieuse pour garder le restaurant ouvert, si on ne m'a pas virée avant. Car, je proteste trop contre ces conditions de travail, comme le fait de me faire pincer les fesses par quelques clients aux mains baladeuses ... A priori, c'est normal. Bah voyons. Et puis quoi encore ?! Comme si ma vie n'était pas assez chaotique, il fallait en plus que je travaille dans des conditions pourries. A priori, ma manie de venir au boulot à l'heure que je veux n'est pas normale, elle. Bah, il faudrait savoir ! Quoi qu'il en soit, ça ne va pas pouvoir continuer comme ça. Mais avant tout, il me faut essayer de me détendre, de retrouver le calme. Me couler un bon bain me fera du bien. Oui, le plus grand bien. Après avoir laissé couler l'eau et m'être déshabillée, je me glisse dans la baignoire. Car, Dieu merci, si nous manquons de nourriture, nous ne manquons pas d'eau. Le casque sur les oreilles, je laisse soin à Neil Young de m'apaiser l'esprit. Ses chansons m'ont toujours fait un bien fou.

Par conséquent, je n'entendis pas tout de suite la voix d'Emmy. « T'es là ? » La voix est faible, de par le son de la musique dans mes oreilles, mais je l'entends quand même. Alors, je retire le casque, me redressant vivement dans mon bain, songeant à lui dire de venir. Recevoir les gens alors que je suis dans ma baignoire, en voilà encore une mauvaise habitude. Habitude dont je m'étais débarrassée au contact de mon ex-fiancé. Parce que, peut-être que ça se faisait au Texas, mais à New York, ou plutôt à Manhattan, c'était inconcevable. J'ai globalement retrouvé mon ancienne vie, mais il y a des choses qui ne disparaîtront jamais, qui resteront gravées pour toujours. Et, aussi futile que cette habitude puisse paraître, ça représente beaucoup. Néanmoins, je me décide à sortir de la baignoire, enfilant un peignoir. Ronchonnant de devoir quitter aussi précipitamment cette antre, je souris lorsque j'aperçois Emmy dans le grand salon. Alors, j'en oublie à quel point je suis contrariée, que je déteste rester les cheveux mouillés, allant la rejoindre, pour lui coller un baiser sur la joue. « Ça a été ta journée ? » Puis, je reprends. « Tu es sûre que ça va ? Tu as l'air fatiguée. Tu veux que je nous prépare quelque chose à manger ? » De sales manies chez moi, faire le ménage ou la cuisine dès que quelque chose semble ne pas aller. « Michael ne rentrera pas ce soir, il a du boulot. » Je la préviens, sachant que si elle a envie de parler, elle le pourra en toute liberté. Car, Michael est un amour, mais Emmy et moi, c'est particulier.

Revenir en haut Aller en bas
Emmy Z. Dawson

Emmy Z. Dawson

+ Arrivé(e) le : 13/05/2014
+ Messages : 41
+ Pseudo : P&H
+ Avatar : Ashley Madekwe
+ Crédit(s) : Shiya

#144 - Another Day (Dylan) Empty
MessageSujet: Re: #144 - Another Day (Dylan) #144 - Another Day (Dylan) EmptyJeu 5 Juin - 17:19

Douche froide.

La maison était grande, je ne m’inquiétais pas. Néanmoins, je m’approchais de l’une des fenêtres, dans la cuisine, et jetais un coup d’œil dehors : personne. Elle était peut-être sortie, après tout. Je n’étais ni sa mère, paix à son âme, ni son père ou n’importe qui qui pourrait se demander ce qu’elle ne fait pas chez elle. Ou ce qu’elle fait, pas chez elle. Elle avait peut-être croisé le prince charmant et s’était enfuie avec. J’espérais vraiment être invitée au mariage si c’était le cas.
Alors je rejoignis le salon, m’installant dans le canapé. Je pensais un moment à aller chercher mon chien dans son chenil, avant d’entendre des bruits de pas, et de reconnaître  la démarche de Dylan. L’idée absurde de me mettre à lire un livre ne m’avait même pas effleurée. Je me relevais en la voyant, un sourire contrit sur les lèvres : vu sa tenue, vu ses cheveux, je l’avais dérangée dans son bain. Elle me colla un baiser sur la joue, comme une française, mais je n’eus pas le temps de le lui rendre qu’elle me demanda comment fut ma journée. Elle était toujours comme ça, à s’inquiéter pour les autres. En attendant, j'avais eu l'impression qu'un millier de minuscules gouttes d'eau s'étaient crashées sur ma joue, et roulaient dans mon cou.
- Disons que ça a été. Je n’eus pas le temps d’en rajouter plus qu’elle me proposait de faire à manger. Je ne pus m’empêcher de rire.Je vais très bien, c’est juste que j’suis désolée de t’avoir sortie de ton bain ! Mais si tu me proposes de faire à manger, c’est que … Dylan finit ma phrase, bien entendu : Michael ne rentrera pas ce soir, il a du boulot. Je me mordis une lèvre. Quel dommage, vraiment … Comment son boulot peut-il être prioritaire sur nous ?! fis-je avec un grand sourire. Ah, Michael … Entre filles, on se comprenait bien. Tant pis. Pas de mattage de fessier ultra-canon ce soir ! Ce qui était clairement mon passe-temps favori ces derniers temps. Fallait bien s’occuper, hein !

Ce qui voulait aussi dire, qu’il n’y aurait que nous deux ce soir. Pas de distractions aucune. Peut-être qu’on pourrait aborder le sujet. De ce qui, elle, la tracassait. Et comme je ne suis pas très patiente, je m’enquis de lui préciser : J’ai eu affaire au Maire aujourd’hui … Il commence vraiment à se faire vieux … J’ai parfois l’impression qu’il veut revivre la colonisation de ce pays et me pourchasser avec une fourche ! Et toi ? T’as passé une bonne journée ? Le travail avec le Maire me donnait parfois l’impression d’être constamment jugée. Comme s’il analysait mes mouvements, ma tenue, mon travail, et même, et plus flippant encore, comme s’il analysait mes pensées, mon être tout entier. Mais au moins, il me tenait occupée. Moi et mes pensées.
Au-delà de ça, il me fournissait l’excuse parfaite pour lui retourner sa question. Peut-être que c’était un problème avec son travail. Peut-être qu’il n’y avait pas de problème, mais je sentais bien que le dôme avait eu un effet sur elle. Ou la perte de sa mère, ou le fait de revenir dans le Texas. Au choix.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


#144 - Another Day (Dylan) Empty
MessageSujet: Re: #144 - Another Day (Dylan) #144 - Another Day (Dylan) Empty


Revenir en haut Aller en bas

#144 - Another Day (Dylan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

NO WAY BACK :: FORT BLISS :: SHADY GROW WAY :: HUMPHREY'S STREET-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser